Aux quatre coins de l’Europe, la mémoire des peuples est à l’honneur !

Pour la 18ème édition de la Nuit européenne des musées, les événements se multiplient à travers le Vieux Continent. De l’Italie à l’Espagne en passant par la Bosnie-Herzégovine, l’histoire des peuples est mise à l’honneur. Laissez-vous subjuguer par le faste de la dynastie des Cascellas ou par la sororité de la communauté gitane de la péninsule Ibérique.

Une visite montée de toutes pièces

En Bosnie-Herzégovine, dans la ville Gradačac, on trouve un bâtiment à l’histoire exceptionnelle : le centre culturel Ahmed Muradbegović. À la suite de la Première Guerre mondiale, il fit partie d’une large stratégie de la part du gouvernement pour lutter contre l’illettrisme de la population. En 1953, le volet culturel prit de l’ampleur avec la construction d’un cinéma. Une installation qui deviendra incontournable grâce à la diffusion de films et les nombreuses performances artistiques qui s’y dérouleront. Aujourd’hui, le bâtiment embrasse pleinement l’histoire avec l’intégration d’un musée et l’exposition « L’argent des sultans turcs en circulation sur le territoire de la Bosnie-Herzégovine ». Une collection qui retrace une partie de la mémoire du pays de 1463 avec le sultan Mehmed II, jusqu’à la fin du XIXème siècle et l’annexion par la monarchie austro-hongroise. Un véritable morceau de l’histoire bosnienne à ne pas rater !

Infos pratiques : rendez-vous dès 19h au JU centar za kulturu, Gradačac, Bosna i Hercegovina.

 

Mamma Mia !

Le Musée Civique « B. Cascella » en Italie vous invite pour une visite nocturne exceptionnelle ! Le talent des artistes de nos voisins transalpins n’est plus à démontrer. Vous connaissez sans doute Sandro Botticelli, Michel-Ange et Giuseppe Arcimboldo, mais avez-vous déjà eu la chance de poser les yeux sur les œuvres de la dynastie des Cascellas ? Pendant cette nuit vous pourrez combler vos connaissances des artistes italiens avec, par exemple, les portraits du grand-père Basilio Cascella, les natures mortes du fils Tommaso Cascella ou encore les sculptures des petits-fils Andrea et Pietro Cascella. De plus, le musée lui-même possède une formidable histoire : pendant près d’un siècle, il fut à la fois un atelier, un cénacle culturel et un lieu d’expérimentation. Aujourd’hui, c’est une visite incontournable pour tous les amoureux d’histoire de l’art !

Infos pratiques : rendez-vous dès 17h au museo civico Basilio Cascella, 45, via G. Marconi, Pescara, Abruzzo, Italie. Tarifs : 1€.

 

Du pain sur la planche

S’il fallait choisir un seul aliment pour représenter la France, naturellement on penserait à la baguette. Et pourtant, on attribue son invention aux Égyptiens en 3000 avant notre ère et le plus grand musée du pain se trouve au Portugal ! Dans le cadre de la 18ème édition de la Nuit européenne des musées, le Museu do Pão organise une soirée spéciale autour de la création du pain. Seul ou bien en famille venez confectionner votre pain et cuisez-le dans un four à bois à la manière de nos ancêtres. Pour les plus curieux, vous pourrez retracer l’histoire du « broa » portugais puisque l’institution est l’une des plus grandes références de la muséologie au Portugal.

Infos pratiques : rendez-vous dès 21h30 au museu do Pão, Portugal, 6270-538 Seia. Entrée gratuite sur inscription préalable obligatoire. Places limitées.

 

La sororité à l’honneur

Par le passé, les tableaux servaient à diffuser et transmettre l’histoire, aujourd’hui c’est en partie la photographie qui tient ce rôle, c’est pourquoi les archives photographiques de Barcelone organisent une exposition nocturne « Esteve Lucerón. La Perona. L'espai i la gent ». Une série de clichés réalisée par Esteve Lucerón entre 1980 et 1989, qui a pour objet de raconter la vie de la communauté gitane des bidonvilles de la ville magnifiée par Gaudi. À travers ses photos, l’artiste engagé souhaitait valoriser cette communauté souvent discriminée. Avec son oeuvre, il réussit à immortaliser la sororité si présente. Au-delà d’un simple élément de contexte, on comprend au fur et à mesure de son reportage de plus de 2000 photos, comment les femmes structuraient et étaient essentielles à la survie de la communauté gitane.

Infos pratiques : rendez-vous dès 10h au arxiu photographique de Barcelone, Pl. Pons i Clerch, 2, 2n, Barcelona, Espagne. Entrée libre.

 

Pour aller plus loin, retrouvez l'ensemble du programme de la Nuit des musées en Europe