Editorial de la ministre

C’est un grand bonheur de voir se tenir enfin, partout en France, la dix-septième édition de la Nuit européenne des musées. Elle aura lieu le samedi 3 juillet prochain, en même temps que commencera la saison des Festivals, si longtemps attendue. Cette Nuit estivale sera l’occasion de célébrer les retrouvailles des Français avec ces œuvres qui leur avaient tant manqué pendant la période de confinement. C’est lorsque l’on en est privé que l’on mesure à quel point l’art, la relation à tout ce que le passé nous a légué de beau et de grand, nous est nécessaire.

Cette fête des musées retrouvés a pu compter sur la remarquable mobilisation des équipes de chacune de ces institutions. Après une année où elles ont tenu bon malgré les circonstances, elles ont préparé la réouverture avec une remarquable efficacité. Pour cette nuit des musées tardive, elles ont su redoubler d’imagination et proposer des animations exceptionnelles, à la hauteur de l’événement. Qu’elles en soient ici chaleureusement félicitées et remerciées.

Cette dix-septième Nuit européenne des musées mettra l’éducation artistique et culturelle, qui est l’une des priorités du Gouvernement, à l’honneur, grâce à l’opération La classe, l’œuvre !, menée conjointement par le ministère de la culture et le ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports. Dans un certain nombre de musées, ce seront les élèves eux-mêmes qui assureront la visite, en présentant aux visiteurs des œuvres étudiées au cours de l’année. Ce seront de beaux moments de partage entre élèves, professeurs, parents et visiteurs :  une façon de voir autrement, à travers le regard de la jeune génération, les grandes œuvres du passé. C’est aussi à ce changement de regard que nous invite cet événement.  

A tous les visiteurs, que j’espère très nombreux, je souhaite une excellente « Nuit ». Longue vie à nos musées, qui nous apportent tant !

 

Roselyne Bachelot-Narquin 

Ministre de la Culture